2/8/13

De Gramsci à Losurdo | Grandeur de la philosophie politique révolutionnaire

Eric Le Lann  |  Le livre de Domenico Losurdo Gramsci, du libéralisme au communisme critique, paru en 1997 et qui vient d’être traduit par les éditions Syllepse, constitue une contribution de premier plan à la réflexion sur le mouvement communiste aux 19ème et 20ème siècle. L’exercice était périlleux. La lecture des textes de Gramsci est déroutante [1], notamment ses Cahiers de prison, et sans une solide connaissance de la culture qui baignait l’époque, le danger était grand d’isoler les concepts utilisés du moment historique qui les voit surgir. Pour saisir l’originalité théorique et politique de Gramsci, D. Losurdo utilise au contraire une « approche qui appelle d’abord l’attention sur les problèmes concrets posés et imposés par l’époque historique à Gramsci pour examiner ensuite les réponses fournies naturellement à partir de la biographie intellectuelle de l’auteur et des éléments culturels que l’époque historique met à sa disposition ».

Not@s editoriales

Karl Marx & Friedrich Engels: Prólogos a varias ediciones del Manifiesto del Partido Comunista Flacso
'Das Kapital' fully digitized — Instituto Internacional de Historia Social de Amsterdam
Karl Marx: Prólogo a la primera edición alemana de El Capital — El Viejo Topo
Manuel Sacristán: Prólogo de la edición catalana de El Capital — Rebelión
Jaime Ortega Reyna: Marx y Freud en América Latina — AcademiaEdu
Andrea Baldazzini: Note su “Il Mediterraneo” di Fernand Braudel — Pandora
Las ediciones de la obra de Gramsci — Mundo Untref
Reyes Mate: Correspondencia entre Theodor Adorno & Gershom Scholem: razón y mística — ABC
Reseña crítica de 'The Limehouse Golem': caza al asesino, la búsqueda de un psicópata en el Londres de finales del siglo XIX — El Mundo